Le Manager Marketeur

Les clients donnent le sens à l'action ... Et il n'y a pas que ça dans la vie !

Contenu - Menu - S'identifier - S'inscrire - Contact

Recherche


Archive : tous les articles

Le besoin de manager la performance

La performance de quoi parle-t-on ?

La présence à l’esprit du résultat attendu ou à attendre dans l’entreprise est devenue une réalité. Les managers doivent manager la performance mais dans quel but, pour qui et pourquoi ?

Pour être intervenu récemment dans pour une grande banque, j'ai pu constater que la performance est perçue négativement. Elle génère beaucoup de tension, de craintes et de réticences. Comme si les valeurs de l'entreprise foutaient le camp, la direction se mettait à faire n'importe quoi. Les salariés sont inquiets, perdus, un certain malaise s'empare d'eux. Le sentiment de devoir faire des efforts, de rentrer dans un logique d'objectif, de résultat, les perturbent. Faudra t- il donner toujours plus ? Que va -t-on encore nous demander ? Le management ne sait que nous parler d'objectif et évaluer nos résultats. Pourant le management est de bonne volonté mais il découvre les limites de son profil de manager technique qui n'est plus le facteur moteur de la réussite. L'entreprise a une autre exigence, il faut entraîner les collaborateurs, les faire avancer, développer de la créativité, être plus réactif. Mais pourquoi ce changement ? Pour qui ? Il semble que certains cherchent un refuge pour se protéger de l'extérieur et pour cela ils construisent un igloo. Cette igloo est la muraille de l'entreprise voire d'une direction ou d'un service. La phrase clé que j'entends souvent est : "Chez nous, c'est différent qu'ailleurs". A l'intérieur tout le monde tourne plus ou moins en rond. Alors que certains avancent, d'autres freinent, les envies se mélangent aux contestations et aux refus. Mais que se passe -t-il à l'extérieur de l'igloo ? Il y a les clients. Voilà le sens qui manque. Car désormais c'est eux qui fixent les règles et les exigences. Le client n'attend plus que l'entreprise construise ses offres, il les réclame. Le client exige plus de qualité et n'hésite pas à comparer avec les concurrents. Le client change s'il trouve mieux allieurs. Voilà le sens que tout le monde cherche? Il faut casser le mur de l'igloo pour arréter de se regarder de l'intérieur mais s'ouvrir à l'extérieur, les concurrrents, les autres entreprises et les clients. Mais les managers ont plus de facilité à parler de leur métier et de la technique. Ils doivent maintenant apprendre à donner du sens, à s'intéresser à l'humain qui est le client externe comme interne. Les collaborateurs ont besoin de sens, de vision pour comprendre ce que l'on attend d'eux et pour faire le lien avec la performance attendue. C’est donc bien pour répondre à ce besoin de performance auquel l’entreprise est confrontée que chaque individu doit lui-même rechercher à progresser et trouver en lui une meilleure performance. Vous trouverez forcément autour de vous des esprits mal placés qui trouveront dans la notion de performance toutes les dérives, risques et interprétations négatives. Vous pouvez remplacer performance par progrès qui est plus facilement acceptable par certains. La performance peut faire peur, progresser est plus accessible plus acceptable. Il est plus facile d’entendre que l’homme est sur terre pour progresser pour avancer et pour grandir. Si vous acceptez le terme performance, c’est sans doute parce que vous ne remettez pas en cause vos capacités et vous avez plutôt confiance en vous. Vous savez qu’il y a une limite en tout et que la performance s’inscrit dans un cadre. Il s’agit de donner le meilleur de soi même et dans la limite de ses propres capacités. La performance se définit par le résultat obtenu. Par exemple faire le travail en si peu de temps est une réelle performance. Mais la performance qualifie également la capacité d’une personne à savoir utiliser au mieux son potentiel. Quelqu’un qui tire parti de ses capacités est dit performant. Il s’agit bien là d’abandonner l’idée de faire toujours plus, de se mettre en danger ou de se caler sur une référence mais de rentrer dans une approche humaniste qui accepte chacun comme il est mais avec une volonté de progresser, d’avancer et de d’exprimer au mieux ses capacités.

Ecrit par Patrick le Mercredi 4 Janvier 2006, 10:32 dans "Coaching" Lu 5345 fois. Version imprimable

Article précédent - Répondre à cet article - Article suivant