Le Manager Marketeur

Les clients donnent le sens à l'action ... Et il n'y a pas que ça dans la vie !

Contenu - Menu - S'identifier - S'inscrire - Contact

Recherche


Archive : tous les articles

Comment motiver ses collaborateurs ?

Motiver en mettant la pression

Le manager traditionnel exerce son action principalement sur le principe Technorati -/ Technorati.  Pour éviter d’être réprimandé le collaborateur à deux choix : Soit il recherche la fuite soit il lutte. Ainsi pour éviter une situation désagrable le collaborateur déclenche un processus de motivation à partir du cycle : fuite si impossible ou lutte – puis action – et Technorati.

 

La fuite est la première réaction qui vient généralement. Lorsque la fuite est possible, le collaborateur cherche à rendre inopérante la sanction. Il se protége par le biais de subterfuges qui lui permettront d’éviter le danger. C’est une action de défense par rapport au système qu’est l’entreprise. Parfois dans certaines entreprises, il se rassure rapidement en mesurant le faible danger qu’il y a ne pas faire ce que l’on attend de lui ou ne voit pas l’intérêt dans faire plus. Vous avez sans doute remarqué des collaborateurs qui sont très motivés pour trouver le moyen de ne pas faire ce qui est attendu d’eux. Alors que vous pensez que cette même motivation pourrait être mise au service de la performance de l’entreprise. Lorsque la fuite est impossible, l’individu va faire face à la situation. Il est contraint de passer à l’action et de se battre pour faire le travail qui est attendu de lui. Il est à noter que dans le processus de fuite ou de combat au passage provoque l’activation du système nerveux sympathique et la libération dans l’organisme d’ACTH et d’adrénaline qui préparent rapidement le corps aux efforts exigés par la fuite ou la lutte. Là encore il est possible de faire un lien de cohérence avec le constat d’augmentation du Technorati dans le monde professionnel. Maintenant certain managers se disent ;" le principal, c’est que l’ Technorati soit atteint". Peu important les moyens et le processus de motivation qui est utilisés par mes collaborateurs. C’est l’occasion toutefois de préciser que lorsque la fuite a été impossible, le collaborateur se met en action et fait face à la situation. Il peut arrivé aussi que la situtation ne soit pas le travail à faire mais le manager du collaborateur. Le manager se voit retourner contre lui le passage  l’action du collaborateur. Le processus de lutte qui va être développé par ce dernier, est mis au service du combat engagé à l’encontre du manager ou de l’entreprise. La manager a bien stimulé le processus de motivation mais pas au service du travail à faire mais contre lui et l’entreprise.

 

Dernière possibilité dans l’incapacité d’être dans la fuite ou le combat, le collaborateur est paralysé et la mise en action impossible. C’est alors que le système inhibiteur de l’action entre en jeu.

 

 

Ecrit par Patrick le Samedi 21 Janvier 2006, 11:15 dans "Coaching" Lu 4734 fois. Version imprimable

Article précédent - Répondre à cet article - Article suivant

Commentaires

Référence à Henri Laborit : " Eloge de la fuite " ou " Mon oncle d'Amérique "

Jean-Pierre

Jean-Pierre - le 25-01-06 à 08:55 - #

En symbiose, Patrick et en complément, ce qu'à pu analyser H. Laborit (bonne référence de lecture)

" On prend un rat que l’on le met dans une cage à deux compartiments séparés par une cloison dans laquelle se situe une porte et dont le plancher de l’un des compartiments est électrifié intermittemment. Avant que le courant électrique ne passe dans le plancher, un signal prévient l’animal qui se trouve dans la cage que 4 secondes après le courant va passer. Mais l’animal ne le sait pas au début. Il s’en aperçoit très vite. Au début, il est inquiet et très rapidement, il s’aperçoit que la porte est ouverte et il passe dans le compartiment d’à côté. Le mécanisme va se reproduire quelques secondes après et il apprendra ainsi très vite qu’il peut éviter la punition en passant dans l’autre compartiment de la cage.

Cet animal qui subit cet exercice pendant une dizaine de minutes par jour pendant sept jours va être en parfait état : son poil est lisse, il ne fait pas d’hypertension artérielle ; il a évité par la fuite la punition, il s’est fait plaisir, il a maintenu son équilibre biologique.

Ce qui est facile pour un homme en cage est beaucoup plus difficile pour un homme en société. EN particulier, certains besoins on été créés par cette vie en société et cela depuis notre enfance. Et il n’est pas rare qu’il puisse, pour assouvir ses besoins aboutir à la lutte quand la fuite est inefficace "

A suivre ?


Répondre à l'article