Le Manager Marketeur

Les clients donnent le sens à l'action ... Et il n'y a pas que ça dans la vie !

Contenu - Menu - S'identifier - S'inscrire - Contact

Recherche


Archive : tous les articles

Alain Bonnefoit

Vous connaissez ?

  • Currently 0/5

Note : 0/5 (0 note)

Bonnefoit Alain, jusqu'au mois de juillet, je ne connaissais pas. C'est lors d'une visite de la galerie de peinture de Noirmoutier avec des amis (photo) que tout s'est passé. Dès que je suis rentré dans la galerie, mes yeux ne se sont plus détachés des tableaux, j'ai regardé, regardé, tourné autour ... puis nous sommes sortis déjeuner. L'après-midi, il a fallu y retourner, c'était obligatoire, il le fallait pour revoir les tableaux, surtout celui de gauche ...

Si vous ne connaissez pas Alain Bonnefoit, voir par exemple ici
Extrait de biographie,

« Bonnefoit ou le miracle de la chair. Il est un peu Brassens, il parle, peint, grave en n'oubliant pas qu'on donne tout aux copains d'abord... » J. C. Gaubert

Sous la pointe priapique et légère de son pinceau, naissent des ravines vertigineuses au fond desquelles nos baisers s'engloutiront. Nos fantasmes rejoindront ceux de Dionysos. C'est lui qui vendange les grains de muscat noir posés au bout des seins des gitanes de Lorca ou des vestales du "jardin parfumé". C'est lui notre Dionysos à l'oeil allumé, qui prend la Loreleï par la main et la déshabille délicatement avant & l'inviter à nous tendre innocemment sa croui, au fond du lit du fleuve amour. Car il ne s'a,-, i pas d'autre chose que d'amour chez I3onnefor C'est l'amour et sa fulgurance qui guident sa main. Depuis toujours, sa main caresse et peint. Elle caresse et elle peint pour se rassurer, pour nous rassurer. Elle peint de sublimes corps bandants qui sont autant de paravents contre la mocheté et la connerie universelle.
Ces sublimes culs - qui nous tendent les bras ! - il nous les offre de tout son grand coeur de tendre, de conteur, de buveur, de gourmand, de partageur. Il nous les montre tel qu'il les rêve, tel qu'il les voit, avec leur abandon lascif, leur innocente impudicité, leur désarmante et provocante perversité.
Pierre Perret

« Alain Bonnefoit, nature généreuse et sensible se place parmi les meilleurs dans l'art figuratif de la nouvelle génération. Son dessin, trait créateur de poésie, s'organise sur la surface en arabesque souples de formes et de lumière. Peintre sa palette riche en couleurs est mise au service de la femme dans des corps somptueux… »
Volti

Alain Bonnefoit. En 1954, élève à l'Ecole des Arts Appliqués, puis aux Beaux Arts de Paris pendant quatre ans, passera un an aux Beaux Arts de Bruxelles en "sculpture-gravure". De retour à Paris, il sera élève de Volti avec lequel s'établira une chaleureuse collaboration: début d'une amitié fidèle.
En 1963, découverte de la Toscane, province douce dont la séduction lui inspirera ses premiers paysages. Mais dès 1964, il aborde une nouvelle forme d'expression: le nu féminin. En 1969: première grande exposition à Paris, avenue h1atignon: premiers sucés, critiques excellentes: désormais Bonnefoit existe. En 1973: premier voyage au "Pays de Soleil Levant": découverte de la technique "du Sumie". Parallèlement, Bonnefoit se passionne pour la lithographie, réalisant lui-même toutes les lithographies, dessinant sur la pierre ou la plaque de zinc, assistant à toutes les opérations. Dans le domaine de la bibliophilie, il a illustré quelques un des plus beaux livres de notre époque.


ILLUSTRATION POUR LIVRES

"La Bohême et mon Coeur" de F. Carco; "Marilou", poèmes inédits de Serge Gainsbourg; "Candide" de Voltaire; "Femmes" poèmes de Pierre Perret. "Venius Callipyge", poèmes de Georges Brassens.

"Pour renouveler leur raison d'être, pour rendre chaque année au hasard de la mode nos compagnes différentes, les grands couturiers font métier de vêtir de mille façons le corps féminin: à fleur d'étoffe ils exaltent le dessous de ce qui, en fin de compte, n'est pour eux qu'un dessous. BONNEFOIT, lui fait l'inverse, il ne travaille qu'à fleur de peau, il déshabille, il ne rêve et ne révèle la femme, sous tous ses aspects, qu'à l'état de nature. Bien que son talent puisse s'exprimer d'autre façon, on peut le tenir pour le spécialiste du nu"... "Sensuel, il l'est bien sûr et, dans la bonne acceptation du terme, érotique avec juste ce qu'il faut de tentation, d'appel au sexe opposé"...  
Hervé Bazin (extraits)

Source : http://www.galeriemouvances.com/peintres_Bonnefoit1.asp


Ecrit par Jean-Pierre le Jeudi 23 Novembre 2006, 06:09 dans "Petits bonheurs" Lu 5934 fois. Version imprimable

Article précédent - Répondre à cet article - Article suivant

Commentaires

Lieu d'acquisition, merci Jo

Jean-Pierre

Jean-Pierre - le 07-11-07 à 12:18 - #

Galerie Bourreau Ravier
12 Grande Rue - 85330 Noirmoutier En L'ile - Tel : 0251391714


Répondre à l'article